Eglise de Bercher

DSC_0037

 

Temple protestant doté d’un clocher-choeur voûté en pierre, exceptionnel au XVIIIe siècle, qui montre la permanence de certaines traditions du Moyen Âge longtemps après l’introduction de la Réforme.

L’église est attestée en 1177, comme paroissiale dès 1228 et sous le vocable de Saint-Etienne en 1507. Elle sera affectée au culte réformé dès 1536.

1724-1725: Reconstruction complète du temple actuel en utilisant les fondations de l’ancienne église. Architecte Guillaume Delagrange, de Lausanne. Maçons Jean-Pierre Descombes, de La Sarraz, David Pochon, de Chêne-Pâquier, et Jean-Jacques Huguenin.
La date de 1724 se voit encore gravée sur la fenêtre nord du clocher.

Table de communion de 1660; bancs de 1910; chaire de 1938; orgues de 1970-1971.  Cloche de la fin du XVe siècle par le fondeur Mercier alias Fribor.

Vitrail du choeur de 1910, par Louis Rivier.  Vitraux de la nef de 1989 par Michel Delanoë.

Restaurations: 1910 (transformation de la partie occidentale, etc); 1938 (intérieur); 1961 (intérieur); 1970-1971 (intérieur)

(Source: Section des monuments historiques 1990)

 

Eglise d’Essertines

DSC_0009

Reconstruit au XVIIIe siècle dans l’ancienne enceinte du château, appuyé à l’une de ses tours qui lui servit de clocher.  C’est peut-être l’ancienne chapelle du château.

Reconstruit et achevé en 1702 sur les plans de Samuel Jenner. Date de 1702 sur la clef de la porte méridionale.  Ajout d’une galerie en 1794

Restaurations modernes: 1904 (intérieur, extérieur, clocher)

1949-1950 ((extérieur)

1969 (extérieur et intérieur)

 

Eglise de Fey

DSC_0001

Exemple représentatif d’un type de temples protestants érigés surtout au début du XVIIIe siècle, présentant dans la continuité de la nef un  chevet à cinq pans ajourés chacun d’une fenêtre.

Eglise paroissiale mentionnée dès 1136 sous le vocable de Saint-Etienne, affectée au culte réformé dès 1536.

1702: Reconstruction sur les plans de l’architecte Samuel Jenner, architecte de LL.EE. de Berne.  Maçon Abraham Duvoisin de Lausanne.  Charpentiers: Jean-Jacques et Balthasar Jaunin et d’autres dont les initiales figurent sur un écu apposé à un poteau de la galerie: IIIMI / 1702 / BI.

La date de 1702 est gravée sur la clef de la fenêtre orientale.

Chaire dans la tradition du XVIIe siècle.  Bancs datés de 1702.

Vitrail axial de 1909.

Restaurations en 1922 et 1967.

 
(Source: Section des monuments historiques 1990)

 

Maison de Commune d’Oppens

DSC_0032

 

Eglise d’Orzens

DSC_0026

Eglise d'Orzens

Eglise d’Orzens

 

Le temple d’Orzens a été construit en 1907, en remplacement de l’ancien temple qui était situé au milieu du village et avait été démoli à la fin du 19ème siècle.

L’église, qui jouit d’une vue imprenable sur la campagne et les villages environnants, est construite sur une colline en sortant du village en direction de la commune d’Oppens qui en est copropriétaire avec Orzens.
Depuis sa construction, elle a subi plusieurs transformations et rénovations. Ainsi, les années quarante ont vu la réfection totale de la tour, ainsi que la transformation du clocher. Au tournant du siècle dernier, des problèmes de champignons dévastateurs ont nécessité un assainissement général des soubassements et une réfection complète du sol et de l’intérieur du bâtiment.

En 2004, un vitrail créé par les enfants de la paroisse coaché par un artiste verrier, a été installé à l’intérieur du temple.

 

Eglise de Pailly

DSC_0018

   

DSC_0028-300x200

Eglise de Pailly

Temple à chevet à trois pans, typique dans la première moitié du XIXe siècle. 

On ne sait pas si le temple fut conçu au XVIIIe siècle et simplement agrandi en 1822, où s’il fut,conçu tel qu’il existe seulement lors de cet agrandissement.

Inscription de 1822 sur la porte se terminant par le texte: « J’entrerai dans la maison, je me.prosternerai dans la ra(…) de ta saintet(é…)».

Pan de mur non ajouré où la chaire est appuyée. Deux oeils-de-bœuf servaient à éclairer le.chœur.

Restauration intérieure: 2010

Bronze réalisé par les artistes Sara H. et DelaPerouze,.sur des images présentes dans l’Evangile de Jean.

Avant la Réforme, l’église de Pailly était dédiée à St-Jean L’Evangéliste.

 

Eglise de Rueyres

DSC_0034

Edifice représentant un type de temple protestant courant au XVIIIe siècle, caractérisé par un chevet à trois pans formant un volume unique avec la nef.

Mentionnée en 1166, l’église Notre-Dame servit de paroissiale dès 1228 en tout cas. Elle devint annexe de Bercher avant 1453 et fut affectée au culte réformé dès 1536.

1738: La construction du temple actuel, en bonne partie financé par le gouvernement bernois est l’oeuvre de l’architecte Jean-Gaspard Martin, d’Yverdon.  Maçon Jean-François Perrien (Perrin ?).  Charpentier: Jean-Joseph Thomas, de Bercher.

La date de 1738 est inscrite sur la porte d’entrée.

Table de communion datée de 1742 et 1827.  Cloche de 1659, par le fondeur Jean Richennet, de Vevey (déposée dans le choeur). Cloches de 1508 et de 1946.

Vitrail de 1934, par Henry Schimek

Restaurations: 1932.

1954-1955 (intérieur et extérieur):

1974 (intérieur)
(Source: Section des monuments historiques 1990)

Eglise de Vuarrens

DSC_0013

Clocher-chœur. Travaux en 1639-1640, puis premier agrandissement en 1682. Probable élargissement de la nef au sud en 1746 sous la direction de l’architecte J. Narbel, originaire de Vuarrens. Voûtes en berceau lambrissé. Table de communion (1746 ?) avec deux pieds qui se concentrent sous une petite dalle.

Les armoiries de la Commune de Vuarrens portent les armes du Chapitre (collège des chanoines) cathédral de Lausanne: deux ciboires. Ces ciboires se retouvent sur d’autres armoiries: Prévonloup, le diocèse de Lausanne-Genève-Fribourg et sur le blason de Mgr Morerod, actuel évêque de Lausanne-Genève-Fribourg.
(Aimable communication de M. Daniel Rausis).