Compte tenu de la situation sanitaire et des mesures décidées par les autorités, il
n’est actuellement pas possible de tenir séance comme à l’ordinaire. En s’appuyant
sur les prescriptions fédérales et celles émises par le Conseil synodal, le bureau de
l’Assemblée a décidé de l’organisation d’un vote par correspondance.
AP décembre 20